Un ami qui vous veut du bien.

facebook twitter google tumblr reddit pinterest email

Si vous faites encore partie de cette espèce en voie de disparition (il parait) qui lit encore les quotidiens papiers, vous n’avez pas pu passer à côté de ce fait divers transformé en histoire héroïque. Cette histoire est celle de la mort tragique de Rajinher Singh, alias Babu, immigré venant d’Inde, électrocuté en tombant sur les rails du métro de la ligne 7, à la station Crimée.
Petit rappel des faits, tels qu’ils ont été relaté dans les journaux dans un premier temps : Le jeudi 29 septembre, vers 20h30, Babu rentre chez lui en compagnie de quelques amis. Quelques stations avant Crimée, apercevant une femme se faisant voler son iphone, Babu invective le voleur du portable pour qu’il le rende à sa propriétaire. S’ensuit une altercation dans un premier temps verbale puis, à la station Crimée, le voleur de portable entraine Babu sur le quai de métro et lui assène plusieurs coups avant de le pousser sur les rails du métro. Le Parisen, qui a été l’un des journaux à avoir mis en avant ce fait divers, a été submergé d’appels de lecteurs dés le lendemain, qui se disaient très émus par cette histoire, d’autres voulant savoir à qui il fallait s’adresser pour faire des dons pour le rapatriement du corps dans le pays d’origine de Babu. Sur internet, les messages de soutien à la famille de Babu ont envahi les forums ou les sites ayant relayés cette histoire. Tous saluent le courage de cet homme et se déclarent très touchés par cette mort tragique.

L’émotion fut si grande que le mercredi 5 octobre, lors du dépôt de gerbe en l’honneur de Babu organisé par SOS usagers, de nombreux anonymes vinrent s’associer a ce rassemblement à côté de la Famille de Babu qui eu la surprise de se recueillir au côté du Ministre de la Culture Frédéric Mitterand et du Ministre des transports Thierry Mariani. Et même les nouveaux rebondissements de l’affaire, notamment sur la remise en cause de la passivité de Babu dans la bagarre, n’ont pas entamé cette vive émotion.


J’imagine déjà la tête de nos lecteurs les plus puristes. Je vous entends marmonner dans votre barbe : « Depuis quand le Poisson Rouge s’intéresse-t-il aux faits divers ? » .
Ce qui est intéressant, en ce qui nous concerne, ce n’est pas l’histoire (tragique) en soi mais l’engouement des gens pour ce fait divers, l’émotion presque démesurée qu’il a provoquée. Car malheureusement des histoires comme celle-la, il en arrive tout les jours. Alors pourquoi cette vague d’émotion ? Un des facteurs clés qui permettrait de l’expliquer, évoqué notamment par Samuel Lepastier (Psychanalyste membre de la Société psychanalytique de Paris et praticien attaché de l’hôpital la Pitié-Salpêtrière) interrogé par le Parisien, serait le sentiment de culpabilité.

En effet, depuis la campagne présidentielle de 2007, la droite gouvernementale et parlementaire en durcissant son discours, dans le but de fidéliser les électeurs du FN qui avaient voté pour Nicolas Sarkozy, en contraignant le débat public à tourner autour de thèmes flirtant avec la xénophobie et l’islamophobie, en obligeant la Police à se transformer en organe de chasse à l’immigré, ont finalement créé un grand malaise au sein de la société Française. La progression du FN depuis l’investiture de Sarkozy n’est pas le fruit de l’évolution des mœurs, mais d’un martèlement des idées par le biais de l’UMP comme nous l’avions déjà analysé dans un précédent article.

On pourra retenir du quinquennat de Monsieur N, non pas de grandes réformes qui ont révolutionné notre pays, mais la mise en place d’un système de dénigrement et de chasse à l’immigré qui semble avoir au final meurtri en profondeur les cœurs et les esprits.
Alors voila, lorsque Babu meurt en voulant aider une personne en difficulté, lui l’immigré avec sa tête de métèque comme dirait Monsieur Moustaki, celui qui depuis bientôt cinq ans est montré du doigt comme responsable de la baisse des salaires, du chômage et même de la neige en hiver, nous oblige à nous regarder dans le miroir et à nous poser certaines questions. Qu’aurions nous fait à sa place ? La solidarité entre individus ne dépend-t-elle que d’une carte d’identité ou peut on considérer que l’esprit d’entraide n’a ni frontière ni nationalité ? Allez, une dernière question pour la route. Entre Lilliane Bettencourt, reine de l’évasion fiscale qui n’aime de la France que les remises fiscales et Rajinher Singh, auquel de ces deux personnages préféreriez vous identifier ?

facebook twitter google tumblr reddit pinterest email

Un commentaire sur “Un ami qui vous veut du bien.

  • Quand tu dis : « Et même les nouveaux rebondissements de l’affaire, notamment sur la remise en cause de la passivité de Babu dans la bagarre, n’ont pas entamé cette vive émotion ». Il semble, après enquête et visionnage des caméras de vidéosurveillance, que le jeune homme qui a poussé Babu dans les rails ne soit pas si coupable que ça. Selon Le Monde et La Dépêche, ce jeune homme distribuait des bonbons à des jeunes femmes dans le métro, il devait être donc un peu lourd. Bref, ce type là descend du métro suivit de cinq, six personnes légèrement éméchées (Babu et ses amis) qui s’en prennent à lui. Il se défend, Babu tombe dans les rails et lui s’enfuit.
    Un ami qui vous veut du bien? Pas sûr. Je sais, ce ne sont pas les faits en soi qui sont intéressants mais la vague d’émotion qui s’en est suivie. Pourtant, je trouve que les faits ici sont essentiels. A aucun moment personne ne s’est posé de questions sur la vraie version de cette histoire et une fois qu’elle a été dévoilée, on en a peu parlé.

    De plus, le type qui a été mis en cause est un Égyptien en situation irrégulière qui n’a que 22 ans. Il serait connu des services de police entre autres pour avoir eu « des relations tarifées avec des hommes ou des femmes plus âgés », bref pour se prostituer. Aujourd’hui, il est inculpé pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

    Cette histoire est juste très triste, pas de héros, rien que des jeunes types dans la merde qui picolent, se prostituent et traînent du côté de Crimée. Et là tout de suite, j’ai l’impression que tout le monde range sa culpabilité, la misère sociale ça n’intéresse personne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>