Marine Le Pen tape sa galette à Saint Denis

facebook twitter google tumblr reddit pinterest email

Dimanche 8 janvier (hier), se déroulait à Saint Denis (93) une drôle de réception : Marine Le Pen partageait une galette des rois avec un parterre de militants FN triés sur le volet, dans un salon privé au sud de la ville. L’occasion pour elle de tenir aussi un meeting de campagne. Un contre rassemblement avait lieu au même moment devant l’entrée du salon où s’étaient réunis plusieurs centaines de manifestants dyonisiens (500 selon les organisateurs). Quelques dérapages, annoncés en boucle par la presse, ont effectivement eu lieu aux abords du rassemblement : une journaliste de FR3 a reçu malencontreusement une pierre alors qu’elle filmait la manifestation aux côtés de la police, et plusieurs militants frontistes ont été visés par des crachats, des insultes et des boulettes de papier. Le Poisson Rouge était présent sur les lieux et se pose depuis une question : les convives de Marine Le Pen qui ont été bousculées ne faisaient-elles pas partie d’une stratégie médiatique?

Vous auriez vu la tronche de ces convives ! Quelques rombières embourgeoisées drapées dans leurs manteaux en vison, des vieillards en dufflecoat nostalgiques, aux insultes faciles et aux poings chamailleurs, ou des jeunes cons égarés dont les yeux pétillants laissaient présager d’un savant intellect… Du grand classique made in Front National, très loin de l’image prolétarienne que Marine Le Pen essaye de se construire. Nous avons noté en outre la présence exceptionnelle du sosie de Johnny Hallyday qui nous aura fait beaucoup rire : tatouages et Botox identiques, l’effet était saisissant ! Ces messieurs dames, loin de chercher l’apaisement, ont tenu pour certains à forcer les rangs de la manifestation anti FN en hurlant au scandale et en insultant quiconque se mettait en travers de leur chemin. Pour les empêcher d’accéder à la sacro-sainte galette, les manifestants les ont raccompagnés sans violence vers leur point de départ.

galette des rois FN 2012 poisson rouge

Retour sur une grande manipulation

On le sait, le Front National est le spécialiste incontestable de la provocation en politique. Faire parler de lui en jouant la carte de la victimisation est une tradition familiale, qui ne semble pas lasser les militants frontistes. Ainsi, du temps du Menhir (Jean-Marie adorait qu’on l’appelle ainsi), on prenait un malin plaisir à soutenir les thèses les plus odieuses, avec les mots les plus violents, pour ensuite se plaindre des répercussions qu’ils pouvaient causer. Le FN a toujours adoré ce petit jeu qui consiste à provoquer une partie de la population (tantôt les juifs, les musulmans ou les militants de gauche) et de venir crier au loup lorsque celle-ci décide de se rebeller. C’est bien dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures visiblement, puisqu’une fois encore Marine Le Pen a utilisé la fameuse recette. Partager une galette des rois à Saint Denis était, il faut bien l’avouer, une pure provocation. Les médias ne semblent pourtant pas en avoir pris la mesure.

Dans cette ville historiquement de gauche, où le métissage culturel est une réalité quotidienne et où les classes populaires sont extrêmement majoritaires, les idées nauséabondes du Front National n’ont pas leur place. C’est en tous cas ce qu’on manifesté les habitants du quartier, soutenus par différentes organisations. Au son des « Marine milliardaire, à Saint Denis t’as rien à faire » et des « Marine, dégage, Saint Denis ne veut pas de toi », plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés (en toute légalité) pour faire barrage à ce spectacle ridicule. Le cortège, arrivé devant l’entrée principale du Dock Pullman (où se tenait le meeting et la réception du FN), a pris rapidement possession de la chaussée pour en empêcher l’accès aux militants frontistes (trajet déposé à la préfecture).

manifestation saint denis 2012 poisson rouge

Rien d’exceptionnellement rare, ni même d’incroyablement scandaleux. Pourtant, et c’est ce qui est particulièrement intéressant, le dispositif policier (décrit par le Parisien comme étant important) était invisible. Les nombreux cars de CRS stationnaient Porte de la Chapelle, à plusieurs centaines de mètres, laissant libre accès aux convives du Front National pour venir jouer les agitateurs. Le FN ne pouvait ignorer la présence de contre manifestants devant l’entrée du salon, puisque le trajet du rassemblement avait été légalement déposé depuis plusieurs jours, et que chacun connaissait précisément l’endroit et l’heure du rendez-vous. Comment et pourquoi donc le parti nationaliste n’avait-il pas prévenu ses militants de cette manifestation ? Comment se fait-il que quelques enragés aient voulu persévérer et fendre la foule compacte qui stationnait devant l’entrée du meeting ? Comment se fait-il que les maigres « dérapages » (insultes et jets de boulettes de papier sur les militants, et jets de pierres sur les forces de l’ordre) n’aient pas été prévus par le staff de Marine Le Pen ?

C’est à se demander, au fond, si la présidente du Front National ne cherchait pas à faire un mini coup médiatique, en jouant, une fois encore, la carte de la victimisation. Patatra ! A peine le meeting débuté, les mots utilisés par Marine Le Pen confirmaient cette volonté : fustiger d’un même éclat la gauche et Nicolas Sarkozy, « incapable d’empêcher des nervis gauchistes, les milices de l’extrême gauche, de venir commettre leurs violences sur nos militants, les Français qui veulent nous entendre et même sur les représentants de la presse. » En envoyant quelques uns de ses fervents supporters en première ligne, elle ne pouvait ignorer la tension qu’elle ferait naître, et les quelques crachats balancés à la figure de ses partisans.

Regardons ensemble à quoi ressemblent ces « milices de l’extrême gauche » dans cette vidéo AFP

En fin de compte, le parti que nos chers toutous médiatiques cherchent à embellir depuis quelques années n’a guère changé. Marine Le Pen a repris les mêmes affreux, ceux qui jadis adulaient papa Jean-Marie quand il parlait de « Dufour crématoire » et de « point de détail de la seconde guerre mondiale ». Elle a aussi récupéré les bonnes vieilles méthodes de la stratégie de la provocation et de la victimisation. Son brushing nickel et ses larges sourires de VRP ne doivent décidemment pas faire oublier que la base du Front National et que son socle idéologique se situent quelque part entre l’Algérie française et les ratonnades, entre la collaboration et les rescapés de la section Charlemagne (section française de la Waffen SS). Rien ne porte aujourd’hui à croire que le parti mariniste ait entamé une rupture de fond avec son passé détestable.

facebook twitter google tumblr reddit pinterest email

20 commentaires sur “Marine Le Pen tape sa galette à Saint Denis

  • et sinon vous y étiez mais vous n’avez pas une video ou une photo appuyant vos dire ?

    Répondre
  • On ne se balade pas tout le temps avec nos appareils photo ou caméras, surtout quand on se rend à des rassemblements dont on ne sait pas comment ils vont se dérouler.
    Il va bien falloir faire confiance au Poisson Rouge, sur ce coup-là…

    Répondre
  • Je suis scandalisé à la lecture de cet « article ». Premièrement votre remarque « Partager une galette des rois à Saint Denis était, il faut bien l’avouer, une pure provocation(…)Dans cette ville historiquement de gauche, où le métissage culturel est une réalité quotidienne et où les classes populaires sont extrêmement majoritaires, les idées nauséabondes du Front National n’ont pas leur place.  » Alors si je vous comprends bien, les traditions chrétiennes sont à bannir des lieux pluriculturels? Les français chrétiens devraient avoir honte de leurs héritage historique et religieux? Sous quel prétexte fallacieux devrait-ils s’interdire de partager une galette des rois, que ce soit a Saint-Denis ou ailleurs? Veuillez expliciter vos propos je vous prie car je suis certain que beaucoup de vos lecteurs, de droite comme de gauche et de France comme d’ailleurs seraient passionnés par votre analyse d’une bassesse sans précédent. A bien vous comprendre, le fait de partager une galettes des rois dans une ville à forte population immigrée et musulmane est donc une provocation voire une insulte à ces populations…je suis atterré par des propos aussi déplacés et vous rappelle en passant que vous taxez Marine Le Pen et le Front National d’intolérance mais votre raisonnement est aussi vil que celui que vous croyez dénoncer. Je vous écris de Casablanca au Maroc et je peux vous dire que le jour où on me dira que faire le Ramadan ou partager la Chorba dans ma ville est une insulte aux étrangers chrétiens résidant dans MA ville et dans MON pays n’arrivera jamais, vous croyez dénoncer du racisme ou je ne sais quoi mais vous ne faites que vous acharner et c’est vous, oui vous-même qui créez ces climats de tension sociale dans votre propre pays, vous êtes un traître non seulement aux idées d’égalité que vous proclamez défendre mais également a votre pays, la France est un pays chrétien comme le Maroc mon pays est musulman alors respectez-le comme tel dans son intégrité historique et culturelle et vous rendrez enfin un vrai service aux personnes qui émigrent chez vous, elles sauront à quoi s’en tenir et vous respecteront tout comme vous les respectez dans leur diversité tant qu’elle ne bouleversent pas vos vies. Je suis allé au lycée français, j’ai travaillé à Paris pendant 10 ans et j’aime la France et la proximité de nos pays mais quand je regarde comment se comportent les français comme vous j’ai honte pour votre identité et je prie pour que jamais les miens ne se retournent contre notre passé et notre religion comme vous le faites! Vous proclamez liberté! Egalité! Mais vous violez votre propre consitution (que vos ancêtres sont morts pour que vous en bénéficiez!) en empêchant le processus républicain de s’accomplir car je vous rappelle que Marine le Pen représente 29% des intentions de vote au 1er tour de vos présidentielles. De quel droit stigmatisez-vous son parti ainsi que ses partisans de la sorte? C’est du fascisme!

    Répondre
  • Je crois que vous n’avez pas bien lu l’article. Ce n’est pas la galette des rois qui pose probléme mais marine le pen. Mais vous êtes tellement aveuglé par vos délires que vous en perdez votre latin. D’autre part, l’article porte sur la manipulation faite par marine lepen de la contre manif et pas je ne sais quel délire de rejet d’une quelconque identité renié. Quand au raison de cette méfiance du FN je vous laisse allez voir ce lien http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2011/12/15/le-front-national-na-pas-de-passe-antisemite/ ou celui ci http://www.poisson-rouge.info/2012-01/qui-a-peur-du-front-national/.Vopus apprendrez je l’espére un peu de d’Histoire et notamment le pourquoi d’une partie de notre combat.

    Répondre
  • @ John Dillinger:
    Jeune ami, malgré mon âge avancé je pense encore savoir lire et être en capacité de comprendre ce que votre collègue a écrit inutile donc de mettre en doute ma capacité d’analyse; s’il ne sait pas écrire et n’est pas capable de se faire comprendre c’est un autre problème et dans ce cas,on s’abstient de faire de la politique et d’écrire des articles. De plus vous parlez sans cesse de haine de l’Islam et d’antisémitisme mais vous semblez oublier que la gauche a plus que son quotat de collaborateurs (Miterrand pour ne citer que lui),alors vous attaquez toujours vos adversaires sur ce sujet mais que diriez-vous si vos contradicteurs vous envoyaient sans cesse les mêmes arguments à la figure, sans autre fondement? Pourtant c’est ce que vous faites et c’est lassant,vous n’apportez aucune valeur ajoutée au débat, vous ne faites qu’agiter le drapeau de la peur au lieu de créer un vrai dialogue et un climat d’échange. J’ai lu vos autres articles et vous attaquez violemment les electeurs du FN puis refusez le dialogue argumenté ce qui est l’inverse des valeurs que vous prétendez partager c’est dommage.

    Répondre
  • Respect @ Adel : je vous décerne sans nul doute le prix des phrases les plus longues, sans aucun ponctuation. Vous êtes très fort!!!! Pour ce qui est des « arguments » que voulez avancer (à savoir dialoguer avec l’extrême droite et traiter quiconque n’est pas d’accord avec vous de fasciste), je vous propose une fois encore de regarder un peu dans vos livres d’histoire. Je ne souhaite pas dialoguer avec l’extrême droite, que cela vous plaise ou non!!!!!!! Regardons ensemble ce qui se passe en Hongrie : Presse muselée, courants religieux bafoués (à part le christianisme d’état), mendicité déclarée dans la loi comme « criminelle » etc… Je crois que l’extrême droite européenne dévoile aujourd’hui plus que jamais sa capacité à annihiler tout espoir démocratique. Vive le peuple, vive les travailleurs, vive la France (autogérée)

    Répondre
    • Your posting is abotlusely on the point!

      Répondre
    • I haven't read anything by this author but I used to devour historical fiction…well…now that I think about it..guess I've gone thru lots of reading "phases" This one sounds pretty good but I can understand how hard it would be to connect to the characetrs if you can't get inside any of their heads!

      Répondre
  • Asdem, je vous rappelle que le français n’est pas ma langue natale je prie donc nos lecteurs de bien vouloir excuser mon absence de ponctuation mais vous remercie pour cette critique hautement constructive quant à notre sujet de fond. Quand vous serez capable d’écrire en arabe sur un sujet politique concernant mon pays vous pourrez vous moquer mais je doute que ce soit le cas donc montrez un peu de respect je vous prie.
    Et une fois de plus vous refusez le dialogue en élargissant notre débat à l’Europe entière, la France n’est pas l’Europe ni la Hongrie, ne vous renvoie également à vos livre d’histoire mais aussi de géographie. Vous donnez un exemple qui n’a rien à voir avec la France. Et à vous parler, ainsi qu’à lire de nombreux commentaires de français ou d’étrangers qui essaient comme moi de s’exprimer sur votre site, vous taxez d’extrême droite toute personne qui ne va pas dans votre sens ou refusez le dialogue sous prétexte que vous êtes les (le) seul(s) à « savoir » et à « comprendre » comme vous le faites avec moi, car je vous rappelle que vous n’avez toujours pas réellement répondu sur ce qui concerne le sens des phrases de votre article.
    Je vous dirais la chose suivante: si vous ne voulez pas dialoguer avec des gens ne partageant pas votre opinion, que ce soit des sympatisants du FN ou non, si vous ne voulez pas confronter vos idées à celles des autres alors cessez de les dénigrer et de les montrer du doigt comme vous le faites, et de les empêcher physiquement d’aller à leurs réunions. Comment réagiriez-vous si on vous empêchait d’aller à un meeting de votre candidat politique?!Votre façon de penser me scandalise.
    Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, et c’est grave, mais d’un oeil extérieur votre comportement s’assimile totalement à celui des régimes d’extrême droite que vous dénoncez.
    Vous ne tentez même pas de communiquer avec vos concitoyens pour comprendre leur point de vue! Ici toute personne votant autrement qu’à Gauche a automatiquement tort et sans débat d’opinion fondé, c’est dommageable pour votre crédibilité, que vous n’engagez pas puisque vous vous cachez tous derrière des pseudonymes.
    La politique c’est l’échange, ce que vous faites c’est chercher l’affrontement sans chercher à comprendre et ça ne mène à rien.

    Répondre
  • Mais vous n’avez pas lu l’article Adel? Reprenez le calmement car vous discutez tout seul, parfaitement en dehors du sujet. Nous n’allons pas ravoir ici le débat « c’est vous les fachos » « nan c’est vous les fachos » qui stérilise totalement le moindre débat. Je pense, avec mon coeur, avec ma tête et mon histoire, que les idées du FN sont dangereuses. Elles sont le fruit d’une longue lignée idéologique (Maurras, Poujade, Henriot etc…) qui a toujours été violemment raciste et réactionnaire. On retrouve dans le programme du FN aujourd’hui exactement les mêmes idées, déguisées,manipulées pour donner l’impression qu’elles ne sont pas dangereuses.

    Regardons simplement: dans son programme elle utilise cette phrase : « Je bannirai la date du 19 mars 1962 de l’histoire de France » source http://www.rue89.com/2011/11/19/la-france-revee-de-marine-le-pen-son-programme-decrypte-226702
    Vous qui êtes marocain, cela devrait vous parler un peu…
    Ceci est une honte pour tous les français d’origine algérienne. Pour ceux qui ont pris leur droit à disposer d’eux même garanti depuis par l’ONU, qui ont lutté, qui ont été réprimés, qui se sont battus pour l’indépendance. Voila où en est Marine Le Pen : vouloir effacer l’histoire

    Répondre
  • Bravo au commentaire de Adel qui illustre parfaitement la rhétorique victimaire décrite par l’article. Le type croit qu’on s’en prend à la galette des rois, j’en rigole encore ! 😀 Paranos et fanatiques, voilà la réalité de la moelle de l’électorat lepéniste.

    Répondre
  • @ Adel
    Sans rentrer dans votre débat je vous rappelle que contrairement à ce que vous soutenez la France n’est pas un pays chrétien (je vous cite « la France est un pays chrétien comme le Maroc mon pays est musulman »), mais un Etat parfaitement laïc où il n’existe pas de droit acquis à manger de la galette pour célébrer les Rois mages mais où toute manifestation est censée respectée l’ordre public, ce qui n’est pas le cas, lorsqu’elle n’est que pure provocation.

    Merci au poisson rouge pour le décryptage de cette mascarade, dans la même lignée que les distributions de soupes au porc à des SDF par une association extrémiste qui avaient été bien heureusement interdites sous le contrôle du Conseil d’Etat en 2005 (certes, cette dernière avait eu lieu sur la voie publique, le FN en a peut être tiré les conséquences).

    Enfin Adel, chacun reste libre de s’exprimer sur ses convictions politiques, le rejet du FN en bloc et sans discussion est une position qui peut se défendre..

    Répondre
  • * est censée respecter

    Répondre
  • @LU
    Tout le monde a compris ce qu’il voulait dire : la France est historiquement un pays chrétien qui s’est développé sur ces valeurs pendant des centaines d’année et dont nous avons forcément hérité.
    Si selon vous manger une galette des rois dans un quartier à majorité immigrée est une provocation qu’il faut interdire, alors je n’ai rien a ajouter car vous montrez clairement que votre niveau de pensée est proche de 0.

    Répondre
  • et vous votre niveau de lecture. Encore une fois, lisez l’article. La question n’est pas la galette des rois mais la manipulation de la contre manif faite par marien lepen.

    Répondre
  • Tout à fait. Peut être ma phrase « partager une galette des rois à saint denis était, il faut l’avouer, une pure provocation », ne concernait pas le FAIT de tirer les rois (qui soit dit en passant a perdu, comme Noël ou Pâques, toute sa signification religieuse depuis belle lurette), mais plutôt le fait que le FN fasse cette cérémonie (qui était aussi un meeting) à Saint Denis, et qu’il hurle au loup contre la manifestation d’opposition. Moi j’appelle ça de la stratégie de com’, savamment étudiée et préparée pour se rendre victime. Ca me fait un peu penser à un enfant qui insulterait un camarade, et qui se plaindrait à la maîtresse d’avoir reçu une gifle en retour…

    Répondre
  • Qu’est ce qu’on ferait pas pour une galette!!! Personnelement je peux plus en manger, sa doit etre la frangipane… Un peu comme les politiques d’ailleurs. Huuum… On me tue si je dis que je suis partiellement OK avec Adel?

    Répondre
    • You could certainly see your expertise in the paintings you write. The sector hopes for even more passionate writers such as you who ar81#&e2n7;t afraid to say how they believe. Always go after your heart

      Répondre
  • bah non, nous on préfére la torture, c’est plus sportif. Plus sérieusement, à part les dérapages condamnables par la loi tout le monde peut s’exprimer librement.

    Répondre
  • Oui c’était effectivement un coup de com’ calculé et les antifas n’ont pas marché, ils ont couru … Dévoilant en sous-main différents problèmes faisant le jeu du FN, notamment le fait que le premier parti nationaliste de France (et le troisième en intentions de vote) ne puisse pas faire de meeting dans le premier département musulman de France sans se faire attaquer. Ouch.
    Sans vouloir être méchant, on se demande parfois s’il y a plus con qu’un antifa … Ne le prenez pas pour vous personellement hein, je parle en général.

    Répondre

Répondre à Gilles Delouse Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>